mardi 28 décembre 2010

Place de l’Obélisque : Thione Seck intronise Waly



Pour cette soirée du 25 décembre la Place de l’Obélisque a accueilli un plateau exceptionnel. Les artistes ont livré le meilleur d’eux-mêmes et il n’est pas exagéré d’affirmer que les cadeaux reçus en cette féérique soirée sont bien à la hauteur des attentes du nombreux public. Au cours de cette soirée deux grandes stars se sont particulièrement bien distinguées. Il s’agit de Thione Seck et du Rasta « Foulosophe » Alpha Blondy. Ils ont tous les deux profité de leur passage sur scène pour faire des annonces chargés de symbolisme.

Thione Seck, qui a succédé à Adja Kiné Lam, a profité de l’effervescence pour s’adresser au public en des termes qui ne laissent plus aucune place au doute :

«Je vous présente mon fils, Waly Ballago Seck, qui va me remplacer à la tête du Raam Daan. Il est sur la bonne voie et je l’encourage à persévérer», a-t-il affirmé au moment de céder le micro à son rejeton. A la fin de son récital le leader du Raam Daan a fait face à la presse pour aborder des questions liées à la tenue de ce troisième festival mondial des arts nègres. Comme à son habitude et sans user de la langue de bois il a asséné quelques vérités. « Je dois dire que la tenue de ce festival est une bonne chose en soi, mais il faut reconnaitre qu’il y a eu des failles et des ratés. Je suis bien placé pour en parler car je fais partie des premiers artistes qui ont eu à discuter avec le Président Wade sur l’organisation de ce festival. Je peux vous dire qu’on trahit quelque part la pensée du chef de l’état. Il souhaitait un festival ou les artistes sénégalais seraient les grands gagnants. Au finish on a vu que tel n’est pas le cas. Il y a trop de mécontents et je pense que l’on va tenir compte de ces failles pour rectifier le tir la prochaine fois », a affirmé l’auteur de « Diaga ».

Alpha Blondy qui a terminé la soirée à la suite de la très talentueuse chanteuse américaine Acantha, a encore électrifié la foule. Il n’a pas manqué d’aborder la situation de la Côte d’Ivoire . C’est pour demander à Gbagbo de partir, car en vérité il a bien perdu les élections.

« Je vais vous faire une confidence et il faut la garder pour vous, car si cela s’apprend je suis un homme mort. Mon candidat Gbagbo Laurent a bien perdu les élections. Je dois reconnaitre que Ouatara a gagné. Je leur avais dit de ne pas aller aux élections avec deux armées qui se font face. Mais comme d’habitude ils ne m’ont pas écouté et voila le résultat. Il faut que Ouattara sauve Gbagbo car nous n’avons pas besoin d’un mort supplémentaire. Il faut lui éviter le sort de Robert Guei », a tenu à dire Alpha Blondy avant d’enchainer par le morceau « Peace in Libéria » ; qui est devenu pour la circonstance, Peace in Côte d’Ivoire.

Il faut signaler que cette soirée de Noël fut particulièrement belle . Adja Kiné Lam a ouvert le bal et le Bissau guinéen Sambala Kanouté a aussi joué sa partition avec brio.
 

1 commentaire:

RichardBouchard a dit…

Se n`ai que le troixième festivale... Le prochaine fois il sera mieux organisé.