mercredi 8 décembre 2010

L’ouverture officielle du festival mondial des arts nègres, coïncide à Thiès avec une marche de protestation des populations contre les délestages de la Sénelec.


Le jour de l’ouverture officielle de la troisième édition du festival mondial des arts nègres, va coïncider à Thiès avec une marche de protestation des populations contre les innombrables délestages de la Sénelec. Les coupures dans la fourniture d’électricité exaspèrent sérieusement les populations de la capitale du rail qui n’en peuvent plus de supporter des délestages pouvant durer jusqu’à plus de 14 heures dans certains secteurs. Les activités sur le plan économiques sont au ralenti et les conséquences désagréables pour beaucoup de travailleurs.
Vendredi prochain, les tailleurs de la ville de Thiès ont décidé de battre le macadam pour crier leur ras-le-bol de cette situation qui n’a que trop duré. Avec la défénestration de Samuel Sarr remplacé par Karim Wade, certains avaient espoir que le problème de l’énergie serait réglé, mais désillusion. Thiès va donc marcher le jour de l’ouverture officielle du festival mondial des arts nègres. Comme pour dire que les populations thièssoise n’en ont que faire de ce grand événement culturel, trop préoccupé par  la question de l’électricité.

Rokhaya THIAM

Aucun commentaire: