mardi 14 décembre 2010

Festival mondial des arts nègres: les artistes sénégalais fustigent...

Le chanteur Mame Goor Jazaka se dit déçu par la 3e édition du Festival mondial des arts nègres (Fesman). « Je suis déçu. L’organisation a failli. On aurait pu confier l’organisation à Luc Nicolaï ou Gaston Mbengue et ils l’auraient fait mieux car l’organisation du combat Modou Lô/ Balla Gaye a été plus réussie que ce Fesman. C’est nul. C’est le Festival mondial des arts maigres», peste-t-il. 


Ce qui le révolte Mame Goor, ce n’est pas le fait d’avoir été mis à l’écart, mais que des musiciens comme Thione Seck et Omar Pène soient mis de côté lors de la cérémonie d’ouverture. Dans une interview qu’il a accordée à «Walf Grand-Place», Thione Seck banalise sa mise à l’écart. « C’est le cadet de mes soucis», déclare-t-il. Il a tenu toutefois à s’expliquer : « Je tiens à remercier ceux qui ont pris le soin d’intervenir sur seneweb pour s’inquiéter de mon absence. Ce qu’on m’avait expliqué, c’était de répartir les artistes en plusieurs groupes afin qu’ils fassent l’ouverture. J’ai été surpris de voir le jour, des gens faire du play-back. On nous avait dit que ce serait du live. Effectivement, on aurait dû me prendre avec d’autres artistes pour y participer de manière symbolique. Je pense qu’on aurait dû augmenter le nombre de participants et demander à chacun de faire un morceau. Thione Seck, Coumba Gawlo, Omar Pène, ces chanteurs devaient figurer sur la liste. »

Aucun commentaire: