mardi 28 décembre 2010

Cote d'ivoire : Ultimatum à Gbagbo: arrivée des émissaires ouest-africains à Abidjan



   Par AFP | AFP | Mardi 28 décembre, 2010 13:23  | Consulté 2303 fois  | 31 commentaires   Favoris  
| Imprimer| Envoyer
InternationalRecherche:  
 
Seneweb NewsLetter
Les chefs d`Etat béninois Boni Yayi et sierra-léonais Ernest Koroma sont arrivés mardi matin à Abidjan pour appeler Laurent Gbagbo à céder le pouvoir, sans quoi il risque une opération militaire de l`Afrique de l`Ouest, a constaté un photographe de l`AFP.
 
 Arrivés séparément, MM. Yayi et Koroma doivent, au côté du président cap-verdien Pedro Pires qui était attendu plus tard mardi matin, rencontrer Laurent Gbagbo et son rival Alassane Ouattara, reconnu président par une immense partie de la communauté internationale. 
 
La Communauté économique des Etats d`Afrique de l`Ouest (Cédéao) a envoyé ces trois dirigeants comme "dernier geste" pour obtenir le départ de M. Gbagbo. L`organisation régionale a menacé le président sortant de recourir à la "force légitime" s`il ne cédait pas à cette injonction. 
 
M. Gbagbo a dit "prendre au sérieux" cette menace, mais a mis en garde contre un risque de "guerre civile" en cas d`intervention armée. Son camp a souligné la présence de millions d`immigrés ouest-africains sur le sol ivoirien, qui pourraient être pris à partie.

1 commentaire:

RichardBouchard a dit…

Je cite: M. Gbagbo a dit "prendre au sérieux" cette menace, mais a mis en garde contre un risque de "guerre civile" en cas d`intervention armée.

Il y a déjas des morts par dizaine, Je constate que sa resemble d`une gerre civile, si c`est pas ça c`est quoi alors ? Un festivale de la chasse au mouches. C `est des gens qui meurts par dizaines laissant des familles dans le deuils, c`est triste.