lundi 19 juillet 2010

Faustin Diatta : le nouveau ministre Des Sports met avant la lutte

C’est Mercredi dernier, que la passation de service a eu lieu entre Mamadou Lamine Keïta et Faustin Diatta, qui le remplace à la tête du ministère des Sports. Ce ne sont pas les chantiers qui vont manquer au nouveau venu, qui atterrit dans un terrain où beaucoup ont perdu les dents. Faustin Diatta qui s’occupait des affaires sociales, est désormais à la tête du stratégique et sensible ministère des Sports. Dans sa feuille de route, il compte d’abord redorer le blason du football sénégalais, qui a dégringolé des hauteurs où il s’était hissé en 2002. Les « lions du football », après être parvenus à aller jusqu’en ¼ de finale de la Coupe du monde cette mémorable année-là, ne sont que l’ombre d’eux-mêmes. Ils n’ont pas été au-rendez-vous de l’Afrique du Sud, encore moins à la coupe d’Afrique des nations. Le Sénégal ne gagne plus. Faustin Diatta saura-il ramener l’excellence dans la tanière ? Les prochains mois le diront. Il va vers son premier test le 11 août prochain, à l’occasion du match amical entre le Sénégal et le Cap-Vert, qui se jouera à Dakar. À l’avenir il devra peser de tout son poids, pour ques les lions se frottent à des adversaires plus lourds. Le nouveau ministre a proposé la transformation du Comité national de gestion de la lutte, en fédération. Ce qui permettra de résoudre les conflits en latence dans l’arène et, probablement, lui donner du sang neuf. En tout cas Faustin Diatta est attendu pour concrétiser le projet de l’arène nationale de lutte, qui tarde à sortir de terre, malgré les millions qui tapissent ce sport national. Le tout nouveau ministre devra, également, travailler pour conserver les acquis laissés par son prédecesseur, sous le magistère duquel, les « Lionnes » du Basket, ont pu retrouver le titre continental. Faustin Diatta qui entend « aller vite, anticiper et avoir de l’initiative », ne devra pas également laisser en rade les autres disciplines. Il a de la matière à la tête d’un département, où des ministres ont laissé des plumes : Youssou Ndiaye, Daouda Faye, Feu Issa Mbaye Samb, Bacar Dia, Mamadou Lamine Keïta ; soient cinq ministres en dix ans. C’est dire que le sixième a du pain sur la planche. Source Xibar.net

Aucun commentaire: