mardi 24 novembre 2009

Du patriotisme hystérique et intéressé

Réponse à Madame Sokhna Dieng Mabcké Madame la Sénatrice, vous avez déclaré récemment ceci dans un journal de place : « Je pense que la presse doit faire une sainte alliance pour protéger les institutions de la République et ne pas les jeter à pâture à la vindicte populaire ou à la vindicte de la communauté internationale » Sokhna Dieng, Sénatrice Madame Dieng, Je suis sûr que vous ne raisonnez pas en tant qu'ancienne journaliste. Mais faut-il encore confesser que certains journalistes ou reporters de l’ex-ORTS se prenaient aussi pour des membres et du parti et du gouvernement de Diouf. Les temps ont changé, la presse dont vous parlez n'est plus la même au service exclusif de l'ETAT et du parti, c'est fini cela. Vous êtes nostalgique de l’ex-ORTS et d'une période révolue. Vous savez être nostalgique !!! D’ailleurs Madame, vous êtes très mal placée pour parler de protection d'une autorité. Rappelez-vous lors de l'émission "Dossiers en main" que vous animiez à la RTS; Vous êtes allé jusqu'à faire goûter deux verres d'eau au ministre de l'Hydraulique de l'époque Samba Yéla Diop pour lui démontrer le contraire de ce qu'il avançait. Alors, aujourd'hui, vous ne pouvez pas demander à la presse de défendre l'indéfendable. Vous êtes Sénatrice, payée grassement avec l’argent du contribuable, alors : Garnissez vous et taisez vous ! les sénégalais ne sont pas amnésiques... Me vient à l’esprit une vos phrases du temps de la splendeur du Président Diouf : "Si Abdou Diouf n'existait pas, il faudrait l'inventer". Maintenant vous pouvez dire: "Si Ablaye Wade n'existait pas, je ne serais pas Sénatrice"Non au patriotisme intéressé et opportuniste !!! Le Président Nixon (l’homme par qui arriva le Watergate) aurait sans doute aimé avoir dans la presse des partisans comme Madame Sokhna Dieng. En fait, il en avait. Mais le plus important est que, dans sa grande majorité, la presse américaine a montré qu'elle n'était pas là pour défendre les crimes de Nixon, mais protéger les Institutions américaines contre les abus de ce monsieur - fut-il Président des Etats-Unis! Il n'est pas au dessus des lois. Mais soumis à elles. Quand bien même le Chef d'une Nation de singes se comporterait comme Wade dans une République de Macaques, qu'il trouverait en face de lui les défenseurs de la cause animale. Votre courage mérite d'être salué en ce moment fatidique où les voix des plus grands défenseurs du régime se sont tues. J'avais décidément raison de souligner le courage de la femme sénégalaise. Cependant votre appel qui ressemble plus à un baroud d'honneur désespéré qu'à un cri de cœur convainquant, me fait penser que vous ne mesurez pas assez le degré de rupture entre Wade et son peuple. En votre qualité de femme de l'élite, vous ne percevez pas la prégnance de la colère du peuple l'amenant plus à souhaiter tous les malheurs à Wade que de le voir s'en sortir. Wade a réussi la performance d'avoir gâché toutes ses cartes, dans cette aventure sans lendemain de « monarchisation » du pouvoir, son ultime et capital péché. Je ne crois pas que votre appel très "patriotique" soit entendu même par ses amis, la preuve vous êtes bien la seule à l'avoir osé. Pourquoi ce silence ? Non, Madame, nous ne voulons pas de ce patriotisme hystérique ! En général ce sont les membres du gouvernement qui parlent, ainsi en cas de problème le président dit: « je ne le savais pas ou je ne suis pas d'accord ». Mais quand la corruption et les mensonges viennent directement de lui : Comment le protéger? Le Président Wade commet lui-même ses forfaits, alors dans ce cas personne ne peut le protéger. Il devrait essayer de dire souvent la vérité et éviter de banaliser la corruption, comme cela il aura moins besoin de protection. C'est quand même le monde à l'envers, ce Président ne protège pas le Sénégal, mais demande au Sénégal de le protéger. S’il se comportait comme un Président de la République, nul doute que tous les Sénégalais seraient derrière lui. Madame Dieng, La dignité refuse qu'on s'associe au mensonge... Oui un président de la République en exercice doit être protégé mais il doit également se protéger et protéger son pays et son peuple et éviter de tremper dans toutes les magouilles possibles et imaginables. Votre champion ne mérite ni compassion, ni soutien, ni sympathie de notre part. Venant d'une autre personne on aurait peut-être essayé de comprendre mais comment vous, une intellectuelle de votre trempe, peut s’adonner a ce jeu ridicule, humiliant, sans scrupule ? Vous faites pitié Madame !!! Arrêtez de vous ridiculiser de la sorte. Un président de la République en exercice doit aussi protéger ses concitoyens. Son comportement envers Amadou Makhtar Mbow est inadmissible, inacceptable, scandaleux. Si Wade a osé humilier le Sénégal mon Pays, j'estime en tant que patriote que je me dois de défendre ma patrie: le Sénégal est plus grand que Wade! Dites à votre roi que le jour où il respectera lui-même les Institutions, dont il s'est proposé d'être le garant, on en reparlera. Papis SAMBOU Journaliste – Consultant oukout@hotmail.fr

Aucun commentaire: