mercredi 14 octobre 2009

COMMISSARIAT DE MATAM : LA NOUVELLE EQUIPE NE MANQUE PAS DE BOULOT!

Un conseiller municipal du parti socialiste fournisseur de chanvre indien Au cours de la semaine passée, les hommes du commissaire Ibrahima Diop, affecté à Matam en décembre dernier, ont lancé une opération de contrôle et de sécurisation de la ville débouchant sur des interpellations et saisies de chanvre indien, d’une quantité jamais égalée dans la zone. Ainsi plus de 10 kilogrammes de l’herbe qui tue seront saisis et un grand fournisseur arrêté et déféré, à ce jour au parquet. Il s’agit de Kalidou Talla, conseiller municipal appartenant au Parti Socialiste, président de l’association des parents d’élèves et gestionnaire du forage à Sinthiou Banmambé. Depuis bientôt trois mois, le commissariat de Matam dispose d’une nouvelle équipe, composée d’hommes venus d’horizons divers. Un brigadier chef venu de la brigade de Mbao, nouvel homme fort qui la réputation d’être tenace avec plein d'expérience, qui est d'ailleurs un pur produit de la police. L’objectif c’est de sécuriser le secteur en lançant des opérations de contrôles ça et là. C’est ainsi qu’au cours de semaine dernière, lors d’un banal check-point dans la ville, ils interpellent deux usagers de chanvre indien en possession de quelques cornets du produit prohibé. Au bout d’une interrogation poussée par les policiers, les deux individus lâchent finalement le nom de leur fournisseur. Il s’agit d’un nommé Ada Mafé, âgé de 27 ans et réputé par les acolytes de l’herbe qui tue, être l’homme fort de Matam. Pendant l’opération, il y a un conflit car, sur ses 2 mètres de long et pesant plus de 100 kilos, les policiers ont du se bagarrer avec lui avant de la maitriser. À son tour, questionné par les limiers, Ada Mafé finit par dénoncer un autre fournisseur se trouvant à Bokidiaré, situé à 50 kilomètres de Matam. Avec quelques hommes, l’équipe du commissaire part à la découverte du fournisseur indiqué. C’est un homme dénommé Maodo Diop. Il sera interpellé en possession de 7,5 kilos de chanvre indien. Et, juste à côté de chez lui, les limiers découvriront 500 grammes de chanvre indien dans une boutique. Donc au total, en une opération de routine, les hommes du commissariat de Matam ont réalisé une saisie de 10 kilos de chanvre indien, une grande dans la ville. Cependant, la nouvelle équipe ne manque pas de boulot. En effet, il y a trois jours, une opération de routine passée à la gare routière débouchant encore sur une interpellation de deux autres individus en train de griller quelques joints, portera ses fruits. Car, pressés de questions par les limiers, ces jeunes hommes et livrent un autre fournisseur Samba Djigo, un récidiviste élargi de prison en mars dernier. Et, de file en aiguille, ils mettent la main sur Kalidou Talla, conseiller municipal du parti socialiste, président de l’association des parents d’élèves et gestionnaire du forage à Sinthiou Banmambé, une localité située derrière Kanel. Il sera cité comme fournisseur principal par Samba Djigo. Rokhaya Thiam

2 commentaires:

Anonyme a dit…

c'est trop naz cet article rokhaya mais tu sors de quelle école putain!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Anonyme a dit…

aay waay chérie médoune naka classe sociale bii migui diakh mais dara gno far