mardi 13 octobre 2009

CHEIKH TIDJIANE GADIO, ENCORE UN PRÉSIDENTIABLE!

Cheikh Tidjane Gadio Encore un présidentiable qui quitte le gouvernement Le limogeage de Cheikh Tidjane Gadio, au poste de ministre d’Etat, ministre des affaires étrangères depuis le premier gouvernement de l’alternance fait encore l’actualité. Jamais auparavant, un limogeage n’avait fait réagir autant de personnalités sur le plan national et international à travers la presse. Et, en cette période, quasiment pré-électorale où le président Abdoulaye Wade -lâché par plusieurs de ses lieutenants tels Idrissa Seck, Macky Sall entre autres-, veut créer une dynamique autour de son parti, le départ de Gadio du gouvernement s’avèrerait une erreur de calcul politique pour certains. Car, Cheikh Tidjane Gadio, c’est encore un présidentiable avec cette fois-ci, beaucoup d’atouts en main. A deux ans de l’élection présidentielle de 2012, le secrétaire général du Pds en appel à une dynamique autour de son parti et cherche à rassembler des forces, à faire revenir les frustrés, ces militants de la première heure oubliés du système actuel. Dans la même optique, une démarche est déjà entreprise et des négociations en cours pour le retour de Idrissa Seck le fils putatif dont le départ aura fait subir un grand coup au Pds. C’est pourquoi, dans ce contexte actuel, beaucoup n’ont pas compris le limogeage -sans raison annoncée, sans explication aucune-, de Cheikh Tidjane Gadio du gouvernement. Pas du logique pour certains, car, un homme de la trempe de Gadio, vat mieux l’avoir dans son camp de l’autre côté. «Cheikh Tidjane Gadio a une expérience de neuf à un département aussi stratégique que celui des Affaires Etrangères, gérant les relations diplomatiques du Sénégal avec les grandes puissances mondiales et avec les autres Etats au monde. Sa connaissance de la géopolitique, sa culture internationale, sont autant d’atouts qu’il faudrait pas négliger. Il a fait beaucoup d’avancées sur le plan diplomatique et, il serait vraiment dommage de ne pas en profiter après son départ», nous confie un diplomate étranger en fonction au Sénégal. Aujourd’hui démis de ses fonctions à la tête du ministère des affaires étrangères, Cheikh Tidjane Gadio, devient tout simplement présidentiable au yeux de nombre d’observateurs de la scène politique et s’est attiré la sympathie des sénégalais qui pensent qu’il a été arbitrairement «déchu». A 53 ans avec un background comme le sien, Cheikh Tidjane Gadio présente, selon eux, des qualités incompatibles avec la fonction suprême. Il serait un chef d’Etat charismatique, brillant et intelligent, un homme pragmatique sur le plan politique avec des compétences diverses. Les seuls inconvénients ou obstacles à son statut présidentiel, c’est qu'il ne s'adresse pas au grand public en d’autres termes, est ce qu’il aurait une base politique ? Il lui faudrait donc un soutien fort des populations. Mais avec ses qualités de communicateur, son expérience et ses nombreuses link et relations, Cheikh Tidjane Gadio, serait, à l’instar de Macky Sall, Idrissa Seck, Tanor Dieng ou lamine Diack de l’IAAf, présidentiable. Supputations ou informations prématurées ? dans l’entourage proche de l’ex ministre des affaires étrangères, on ne dément pas l’info, même si l’on préfère donner sa langue aux chats. Alors que de jour en jour, l’opposition et les populations décrient la gestion du gouvernement et des hommes au pouvoir, Cheikh Tidjane Gadio, ministre d’Etat, ministre des Affaires Etrangères avait été «épargné» par les critiques de la presse, presque unanime sur ses qualités de fin diplomate et travailleur. Neuf ans durant, C.T Gadio a su garder son poste malgré les interminables remaniements ministériels. Ce qui finit par faire dire à tout le monde que C.T Gadio maitrisait son domaine. Et, dans sa déclaration de la semaine dernière après son limogeage, il se dit déterminé à continuer sa lutte panafricaniste. De quelle manière ? En devenant président de la République par exemple ? le temps nous édifiera là dessus. Rokhaya THIAM

1 commentaire:

Anonyme a dit…

C'est pas bien qu'il soit ainsi éjecté sans raison. je trouve aussi qu'il est bel et bien présidentiable car son expérience sera forcément utile au Sénégal. Déjà on disait qu'il avait un parti politique. Et bien tant mieux pour lui. Qu'il se déclare candidat. il est plus crédible que ces politicards!