lundi 14 septembre 2009


 Déclaration du Regroupement National pour la Réorientation de la Crise du Darfour


 Maintenant que la crise au Darfour est entrée dans sa septième année, après avoir vidé toutes ses cartes pacifiques et non pacifiques et occupé les différentes tribunes sans que cela ne débouche sur des résultats concrets. En dépit des multiples initiatives, prises çà et là, aucune lueur d’espoir ne pointe à l’horizon pour les populations au Darfour. Au contraire, la situation empirait et les centres de décisions s’écartelaient entre les différentes capitales du monde, faisant les choux gras des intérêts étrangers contradictoires et des organismes de différentes obédiences. En dépit de l’innocence des pétitions de principe, la cause du Darfour n’a guère trouvé de solution, alors que l’image de notre pays se dégradait de jour en jour. Pourtant, le Soudan avait auparavant réussi à se faire une place parmi les nations civilisées.


Après avoir observé cette évolution et face à la dégradation constante de la situation au Darfour, nous constatons la prédominance de l’Agenda international sur la volonté nationale de parvenir à une solution définitive mettant fin à la souffrance des populations.
Pour cette raison, les fils du Darfour, vivant à l’intérieur comme à l’extérieur, notamment en Europe, en Amérique, en Asie et en Afrique appellent à la réorientation de la crise au Darfour et à mettre fin aux interventions étrangères, qui n’ont cessé de gonfler à souhait le nombre des morts, accablant le régime de Khartoum de tous les maux, avec à l’appui, de prétendus documents, témoignages ou traductions préfabriquées. Ces comploteurs utilisent des cadres soudanais à l’extérieur ainsi que des campagnes médiatiques pour faire passer leurs messages. Cet activisme vise à préparer le terrain à la révolte populaire et à l’intervention étrangère. Ce qui, en définitive, va constituer une menace pour la stabilité, les ressources et l’avenir du Soudan.
C’est ainsi que le Regroupement national pour la Réorientation de la Crise du Darfour est mis sur pied pour épargner le pays des interventions étrangères et démasquer, devant l’opinion nationale et internationale, les agendas préparés à l’extérieur contre notre nation, tout en apportant un soutien sans failles aux efforts visant à ramener la paix totale, la justice et l’équité dans notre pays, en vue de mettre un terme à la crise qui n’a que trop duré. L’histoire a démontré qu’une solution interne même tardive vaut mieux, pour les populations du Darfour, que celle concoctée par des mains étrangères et parachutée derrière des rideaux obscurs.
Notre Regroupement n’est, de ce fait, ni un nouveau groupuscule de rébellion, ni un parti politique, mais un mouvement de conscientisation, de sensibilisation et de réorientation dont le but est de servir d’interface pour les Darfouriens vivant à l’intérieur comme à l’extérieur du pays, afin de s’opposer à toute intervention de forces étrangères dont l’agenda n’est pas conforme aux intérêts de nos populations au Darfour.
Nous invitons l’ensemble des parties prenantes au Conflit (Gouvernement, Mouvements rebelles, formations politiques ainsi que les populations au Darfour) à se ressaisir pour des retrouvailles inclusives, permettant de mettre fin, dans les plus brefs délais, à la souffrance des populations de la région. Tout le monde doit comprendre que l’intérêt de la patrie est au-dessus des intérêts individuels et qu’il faudrait se battre pour sauver le pays des visées injustifiées.
Le Regroupement National pour la Réorientation de la Crise au Darfour
Addis Abeba, le 8 septembre 2009

Aucun commentaire: