vendredi 25 septembre 2009

ASSASSINAT DE DINO NÉMA AÏDARA ENCORE D’ACTUALITÉ

Chérif Elbou Néma Aïdara, le frère du défunt sort de son mutisme
 Après avoir longtemps gardé son silence depuis l’assassinat de son frère Samesidine Dino Néma, Chérif Elbou Néma Aïdara sort de son mutisme. Vivant en France où il était hospitalisé au moment du meurtre de son frère, Elbou Néma Aïdara, convaincu que Samesidine Dino Néma était en mission officielle, vient réclamer au gouvernement sénégalais une prise ne charge et une indemnisation des enfants de son défunt frère et exige la lumière sur le véritable assassin et ses commanditaires car estimant que Samesidine Kébanding qui est emprisonné depuis est innocent. Chérif Elbou Aïdara serait la dernière personne à avoir parlé au téléphone à Dino Néma, moins de trente minutes avant l’assassinat.



Trop c’est trop, semble dire la famille chérifienne Aïdara de Dar Salam en Casamance. Les sorties médiatiques pour réclamer la justice dans l’affaire du meurtre de Samesidine Dino Néma sont désormais fréquentes. C’est d’ailleurs dans cette lancée que Elbou Néma Aïdara, frère du défunt Dino Néma sort de son mutisme pour exiger de l’Etat du Sénégal la prise en charge des enfants de ce dernier. Selon Elbou Néma, le président Abdoulaye Wade avait vite réagi après le meurtre de Malamine Badji en assistant la famille de ce dernier, se déplaçant pour assister aux obsèques. Il considère que Samesidine Dino Néma s’acquittait d’une noble mission pour son pays, laquelle mission lui avait été confiée par le président de la République officiellement. «Quelques temps après l’assassinat de Dino Néma, précise t-il, sa famille et ses enfants avaient été pris en charge par Farba Senghor. Mais il a vite fait de s’en laver les mains et, depuis lors pas un seul geste du gouvernement sénégalais. On leur avait promis des passeports diplomatiques, mais en vain ! Le pire c’est que ‘on arrive même pas à contacter directement le président pour discuter de certaines choses avec lui. C’est à se demander si Abdoulaye Wade est au courant de cette affaire. Est ce qu’il est au courant de la situation difficile que vivent les enfant s de Dino Néma Aïdara ? Nous avons trop longtemps garder le silence, mais cela ne veut pas dire que nous ne connaissons pas nos droits. L’Etat doit réagir en indemnisant la famille de Samesidine Dino Néma car, Farba Senghor à qui cette mission avait été confiée a lamentablement échoué. S’en est trop maintenant car la famille du défunt Dino Néma traverse une mauvaise passe».
En outre, Chérif Elbou Néma Aïdara, par ailleurs cousin de Samesidine Kébanding (présumé assassin emprisonné à Ziguinchor depuis bientôt deux ans) exige que la justice sénégalaise tranche sur cette affaire qui a finit par installer un climat de  suspicion au sein de la famille chérifienne de Casamance. «Nous avons beaucoup patienter dans cette affaire. Mais maintenant stop ! Samesidine Kébanding, c’est notre sang. L’accusation dont il fait objet a miné les relations au sein de notre famille. L’on ne comprends pas pourquoi il a été accusé. Pourquoi lui ? Car, nul n’ignore ses relations avec mon défunt frère. Et, même les enfants de Dino Néma  savent qu’il n’est pas mêlé à cette histoire, qu’il est innocent. Samesidine Kébanding n’est pas capable de jouer un quelconque rôle dans cet assassinat». Elbou Néma Aïdara, a aussi soulevé des zones d’ombre dans cette affaire du meurtre de son frère. Car, se demande t-il «pourquoi une telle lenteur dans le traitement de ce dossier ? La justice tarde à apporter des preuves de la culpabilité présumée de Kébanding, malgré sa compétence.  Il est temps maintenant que l’on nous dise qui sont les commanditaires de l’assassinat de mon frère Dino Néma et que les véritables coupables soient arrêtés.
Pour terminer, Chérif Elbou Aïdara réclame une rencontre des enfants du défunt Dino Néma avec le président de la république, Abdoulaye Wade.
Rokhaya THIAM

Aucun commentaire: